• Bonjour à tous,

    Je reviens vers vous pour vous donner un peu de mes nouvelles.

    Bon après avoir gueulé plusieurs jours j'ai pris mon courage à deux mains et décidé de m'y coller, à se régime, et ce, sans gueuler !

    Ben en fait c'est plus psychologique qu'autre chose hein

    Du moins en grande partie.

    Bon, c'est sûr, en quantité, je n'ai pas toujours mon compte, surtout le matin mais bon y a des astuces pour se sentir un peu plus PLEINE.

    Déjà ne pas être focalisée sur la bouffe et ça ça va être mon combat à partir de demain. Nan parce que imaginez le truc : j'étais tout le tps en train de regarder l'heure pour savoir quand est ce que je peux manger.

    Faut dire que mon régime en est quand même un peu la cause puisque je dois manger à des heures régulières :
    Matin : petit dej : boisson chaude sans sucre, 40 g de pain ou équivalent (pour moi c'est 1/6 de baguette) et 1 produit laitier
    10h : collation : 20 g de glucides (pour moi 40 gr de pain av 1 chouilla de beurre + 1 verre de lait chaud)
    12h environ : repas : légumes à volonté, 80 g de glucides (soit 200 gr de féculent ou 80 g de pain soit 1/3 de baguette), viande (120 gr) ou poisson (102 g) ou oeuf (120 g), 1 produit laitier, 1 fruit.
    16h : collation : 20 g de glucide (pour moi 1/6 de baguette ou 1 pain au lait)
    19h30 : repas : idem que le midi

    Alors résultat, comme je vous le disais : constamment l'oeil sur la pendule !

    Interdiction de sucres ; compensé par une certaine dose de sucres lents à manger tous les jours et ce, à heures régulières.

    A force de se dire, j'vais avoir faim j'vais avoir faim ; ben on a faim tt la journée : c'est nul comme comportement, faut s'occuper, penser à autre chose.

    La 1ère étape a été : acceptation
    La 2ème étape est : ne pas y penser, à la bouffe j'entends !

    Et le stress est un gros ennemi du diabète aussi !

    Donc : faut que je sois ZEN.

    Que je me dise : tout va bien dans le meilleur des mondes !

    Mes angoisses sont directement liées à la bouffe en ce moment : peur de ne pas assez manger de ce qu'il faut en sucre lent ou peur de dépérir parce que je suis un régime : Eh oui, c'est bête de stresser pour ça, je m'en rends compte, mais voyez-vous, c'est bien la 1ère fois que ça m'arrive un truc pareil : de stresser pour la bouffe. Ce n'est pourtant pas la 1ère fois que je suis un régime.
    Je crois que c'est parce que je suis enceinte que je réagis comme ça.

    Par contre, je suis toujours essouflée et je me demande si vraiment c'est normal. Oui, c'est sûr, je viens d'entamer le 7ème mois de grossesse et ils disent qu'à ce stade on s'éssoufle rapidement. Mais là, franchement, le moindre effort me coute, ne serait-ce que de monter l'escalier pour aller dans ma chambre ! Est ce vraiment normal ? Peut être est ce dû en partie à mon stress et en partie à ça, allez savoir !

    En tous cas je fais avec et j'essaye de respirer du mieux que je peux.

    Ma psychologue m'a conseillé de faire un exercice de respiration tous les jours : faut que je m'y mette !

    Allez bisous et à la prochaine :))


    votre commentaire
  • Voilà, ça y est : j'ai une nouvelle étiquette sur le dos qui s'appelle :

    Diabète gestationnel

    Pas mal hein comme étiquette ?

    Grâce à cette étiquette :

    1/ Ma grossesse est considérée comme une grossesse à risque : Youpi !

    2/ Je n'ai plus du tout droit aux sucres et doit faire un régime hypocalorique, comme si j'étais grosse, alors que ce n'est pas le cas : Youpi

    3/ Je crève de faim tous les matins : youpi (bon vous allez me dire : ça fait que 2 jours que j'ai commencé le régime !)

    4/ Mon angoisse est revenue : youpi !
    Et ça c'est vraiment le pire parce que c'est vraiment handicapant !

    Le pire c'est le matin car j'ai toujours eu faim le matin et ben là j'ai le droit à :

    un bol de lait chaud à 08h00 av 40 g de pain
    et 40 g de pain à 10h

    Pfff tu parles d'une affaire !!

    Enfin les résultats de l'HGPO n'étaient pas bons alors....

    Ajeun : résultat nikel
    1h après avoir bu le truc : cata
    2h après : cata
    3h après : nikel

    Pfff je ne sais même pas quoi vous dire de plus tellement je suis dégouttée.

    J'ai besoin de votre soutien et de vous encouragements car je n'ai pas vraiment le moral depuis que j'ai découvert ça.

    A +


    3 commentaires
  • Bonjour à tous,

    Hier matin j'avais rendez vous au labo à 8h00 pour faire, ce que mon gyné appelle : l'HGPO.

    Ce qui veut dire en d'autre terme, hyperglycémie provoquée etc etc ; c'est pour vérifier que je ne fais pas de diabète gestationnel.

    Le gyné m'avait juste dit que je devrais rester 3h au labo, ce qui déjà, en soi, n'est pas top.

    Et bien sûr je savais que j'aurais, encore une fois, à avaler, un truc dégueu, mais cette fois-ci, au lieu d'en avaler 50 cl, j'aurais à avaler 100 cl.

    Alors bon, comme la dernière fois j'ai eu du mal à ne pas revomir cette horreur, ben du coup, j'ai stressé toute la nuit et je n'ai pas dormi. Je croyais, en effet, que toutes les heures, j'aurais à avaler 50 cl : ce qui fait quand même 1,5 litre d'un truc dégueu.

    Donc j'arrive au labo à 8h00, je passe à 08h15, elle me fait la prise de sang après m'avoir fait faire pipi dans un flacon et me prépare ma mixture.

    J'attends en salle d'attente et peu de temps après elle me donne le flacon + un verre en me disant : essayer de le boire rapidement et je lui réponds comme la dernière fois : je vais faire comme je vais pouvoir.

    Bon j'abrège parce que sinon ça va prendre 10 plombes de rentrer dans les détails :

    J'ai bu, je n'ai pas revomi.

    Au bout d'une heure, me prend un malaise : j'arrive plus à respirer, toute énergie a vidé mon corps, je pense que je vais tomber dans les pommes.

    Je le signale ; on me fait allonger dans une des salles de prise de sang. Je vais tellement mal que je demande à rentrer chez moi (comme toujours, à chaque fois que je flippe).

    Elle me fait ma 2ème prise de sang et me dit : ça se voit que vous n'allez pas bien ; le sang a bien du mal à venir.

    Ben oui pfff j'ai l'impression que je n'ai plus de tension, que mon corps est HS et que la seule chose que je peux faire c'est rester allongée.

    Bref je lui dis que ça va être dur d'avaler une 2ème fois 50cl et elle de me répondre : mais non, ça y est, vous les avez bu vos 100 cl.

    J'ai été tellement soulagée que j'en aurais presque eu les larmes aux yeux et que je lui ai demandé si elle pouvait me serrer dans ses bras, ce qu'elle a fait.

    J'ai dit que j'avais honte de me conduire comme une enfant mais elle n'a pas tenu compte de ma remarque et a continué à avoir un oeil sur moi de temps en temps pendant que je me reposais entre 2 prises de sang.

    J'ai donc tenu jusqu'à la fin ; le malaise est parti mais je suis restée faible toute la journée.

    Je suis sortie du labo à 11h30.

    Qu'est ce qu'ils sont cons les gens qui vous disent : ah ben après tout ce sucre, j'te garantis que t'auras pas faim : nan mais franchement, ça n'a rien à voir : quand t'as le ventre vide de la vide, ben il est vide, et t'as besoin de le remplir.

    Mon mari est venu me chercher ; nous sommes rentrés et j'ai pris un petit déj ; il était midi. Ca m'a fait du bien.

    Et c'est là que je me suis rendue compte, en début d'après midi, que j'ai attrapé la crève !

    Mon nez surtout, + ma gorge : ben merde alors, j'suis jamais malade ; en tous cas, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé ! Mon mari a dû me contaminer !

    Bref je ne prends aucun médicament pour l'instant ; comme je suis enceinte, je ne voudrais pas prendre n'importe quoi.

    Je vais aller voir le médecin demain.

    Moi qui avais pris 2 jours de congés (demain et après demain) pour faire les magasins, ben c'est raté, je pense.

    Enfin peut être que j'irai quand même si ça va mieux.

    J'aurai mes résultats de labo demain en fin d'après midi et je souhaite de tout coeur que ce sera bon car j'ai mis tt les chances de mon côté.

    Ca fait une semaine que j'ai restreint à maximum le sucre : j'en prends juste pour le thé le matin et pour yaourt nature ou petits suisses natures dans la journée.

    Comme ça j'aurais rien à me reprocher si le test n'est pas bon ; ça voudra dire que je fais du diabète gestationnel et puis c'est tout : ça partira après l'accouchement.

    Mon gyné m'a dit qu'il me ferait arrêter de bosser à notre prochain rendez-vous qui aura lieu le 28 février.

    Il ne me reste plus beaucoup de temps à bosser : je vais pouvoir me reposer et prendre bien soin de moi et du bébé et surtout me préparer physiquemennt et pscychologiquement à sa venue.

    Gros bisous à tous :)))


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires